Côte d’Ivoire/‘’Prévention et prise en charge gratuite des fistules obstétricales’’ : le plaidoyer gagnant du Ministre Aka Aouélé en Corée du Sud #Santé

Côte d’Ivoire/‘’Prévention et prise en charge gratuite des fistules obstétricales’’ : le plaidoyer gagnant du Ministre Aka Aouélé en Corée du Sud #Santé

09-01-2019 (femmeinfos.ci) Du 16 au 20 octobre 2018, le  Ministre Aka Aouélé Eugène a conduit une mission de plaidoyer de haut niveau en Corée du Sud. L’objectif de cette mission était de sensibiliser le peuple coréen sur le projet fistule intitulé ‘’Prévention et prise en charge gratuite des fistules obstétricales’’, conduit en Côte d’Ivoire par la KOICA. A l’occasion, il a présenté les impacts sur les bénéficiaires de cet important projet dont la deuxième phase prendra fin en juin 2019. Mieux, il a mené le plaidoyer pour obtenir le financement d’une troisième phase du projet fistule.

Donnant suite à ce plaidoyer, une délégation de la KOICA, conduite par le  Professeur Seo Kyung, composée du Dr Park Young Su, Médecin et Anthropologue, de Madame Kim Eunhye, Sociologue, Consultant en Santé publique et  M. Dennis Emmerson, chargé de suivi-évaluation séjourne actuellement en Côte d’Ivoire.

A son arrivée à Bouaké, le chef de la délégation, Pr. Seo Kyung, a déclaré être venu pour échanger avec les acteurs de mise en œuvre du projet, en vue « d’évaluer le deuxième projet de fistule (2016-2018) et finaliser le troisième projet de fistule (2018-2020) ». Puis-, il a réaffirmé  la volonté de la KOICA de faire du centre du CHU de Bouaké un « Centre d’excellence pour la prise en charge complète des fistules obstétricales. »

« Nous voulons que ce centre soit un centre de référence pour les cas compliqués de fistules obstétricales, un centre de formation pour les étudiants, un centre de prise en charge en routine des fistules obstétricales et un pont entre la prise en charge médicale et l’insertion socio-économique et psycho-sociale des ex-porteuses de fistules obstétricales » a-t-il ajouté. La rédaction de la troisième phase du projet ‘’Prévention et prise en charge gratuite des fistules obstétricales en Côte d’Ivoire’’ aura lieu la semaine prochaine à Abidjan.

La fistule obstétricale est un problème de santé publique dans les pays en voie de développement. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS),   plus de 2 millions de femmes vivent avec une fistule obstétricale dans le monde. Pour y faire face, la Côte d’Ivoire a mis en place dès 2007 un projet intitulé ‘’Prévention et prise en charge gratuite des fistules obstétricales’’. Depuis 2012, la République de Corée, à travers l’Agence Internationale de Coopération Coréenne (KOICA), cofinance avec le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) les activités de ce projet. Vu les résultats encourageants, le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique (MSHP) et ses partenaires l’ont reconduit à travers un second accord tripartite en 2016.

Ce qui a permis l’ouverture de centres de prise en charge gratuite des fistules obstétricales au CHU de Bouaké et dans les CHR de Bondoukou, Korhogo, Séguéla, Gagnoa, Man et San Pedro ; la prise en charge chirurgicale gratuite de 2177 femmes porteuses de fistules et la réinsertion socio-économique de 575 femmes guéries ayant bénéficié d’Activités Génératrices de Revenus  (AGR).

Sonia Traoré

Idrissa Konate

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *