Côte d’Ivoire-Korhogo: le Premier ministre jette les bases de solutions durables aux problèmes d’eau et d’assainissement

Côte d’Ivoire-Korhogo: le Premier ministre jette les bases de solutions durables aux problèmes d’eau et d’assainissement

04-02-2019 (femmeinfos.ci) Juste après la libation, un léger vent laisse clairement dévoiler l’approbation des ancêtres. La chefferie cantonale de Korhogo avec à sa tête, Issa Coulibaly, venait, en effet,  d’implorer leur faveur pour une bonne conduite du projet Banque islamique de développement-Union monétaire Ouest africaine d’assainissement en milieu rural. Un projet très attendu par les populations des Districts des Savanes et du Denguélé, lancé par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, le samedi 2 février.

Après avoir pris un bon bain de foule pendant une quinzaine de minutes avec les populations de Binguébougou venues massivement leur témoigner, à lui et au chef de l’Etat, Alassane Ouattara, leur gratitude pour les nombreuses actions de développement engagées à travers le pays et surtout dans leur localité, Amadou Gon a clairement expliqué sa présence.

« Cette cérémonie s’inscrit parfaitement dans la vision du Président de la République qui a décidé de faire de 2019 et 2020, des années du social avec la mise en œuvre de cet important programme social du gouvernement d’un montant de 727, 5 milliards de francs CFA et dont l’une des composantes essentielles est le secteur de l’eau et donc, la cérémonie qui nous réunit ce jour,  est un élément d’application de cette politique sociale », a fait savoir le chef du gouvernement.

Il a promis, au nom des personnes et entités impliquées dans la réalisation du projet, de respecter le délai mais surtout de fournir un travail de haute qualité afin d’avoir, au final, des infrastructures de longue durée.

Le Ministre de l’hydraulique, Tchagba Laurent, et le Directeur général de l’Office national de l’eau potable (ONEP), Berté Ibrahima, ont traduit la reconnaissance du gouvernement aux partenaires techniques et financiers dont, la Banque islamique de développement et l’Union monétaire Ouest africaine (UEMOA) représentées respectivement, par Abdoul Sow et Jean-Gustave Sanon.

Quant au projet, il s’agit de 120 forages équipés de pompes à motricité humaine, 30 systèmes villageois d’adduction d’eau. Il comprend, également, la construction de 60 systèmes d’assainissement améliorés pour les édifices publics et 2 250 latrines d’un coût de plus de 8 milliards de francs CFA.

Soro Djeneba Tiékoungo, correspondante régionale

 

Idrissa Konate

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *