Lutte contre le cancer : Pr Didi Kouko Coulibaly Judith se satisfait de l’acquisition du centre national d’oncologie médicale et de radiothérapie par la Côte d’Ivoire

Lutte contre le cancer : Pr Didi Kouko Coulibaly Judith se satisfait de l’acquisition du centre national d’oncologie médicale et de radiothérapie par la Côte d’Ivoire
Le Professeur Didi Kouko Coulibaly Judith a présenté les avantages du Centre national d’oncologie médicale et de radiothérapie dans la lutte contre le cancer.

04-02-2019 (femmeinfos.ci) C’est avec beaucoup de plaisir que la Directrice du Centre nationale d’oncologie médicale et de radiothérapie Alassane Ouattara, Pr Didi Kouko Coulibaly Judith, a guidé plusieurs journalistes, dans le cadre d’une visite des différents services du centre de santé, le lundi 04 février 2019. L’objectif de cette randonnée était de se rendre compte du fonctionnement effectif de ce centre au service de la lutte contre le cancer avec un plateau digne des normes modernes.

« L’existence de ce premier Centre national d’oncologie médicale et de radiothérapie en Côte d’Ivoire répond à un besoin crucial, existant, et contribue déjà au renforcement de la prise en charge des patients de cancers avec ainsi une augmentation des possibilités de guérison », a-t-elle fait remarquer. Bien avant, Pr Didi Kouko Coulibaly Judith a fait une communication relative à la Journée mondiale de lutte contre le cancer célébrée tous les 04 du mois de février, avec pour thème : ‘’Le nouveau-né de la lutte contre le cancer en  Côte d’Ivoire : Le centre national d’oncologie médicale et de radiothérapie Alassane Ouattara’’.

Selon elle, la prise en charge du cancer a connu de grandes avancées en Côte d’Ivoire. A la clef, la création de plusieurs services hospitaliers, la mise en place de plateaux techniques de diagnostic aussi bien publics que privés, la mise en place de deux centres de sénologie publics, dont l’un au CHU de Treichville et l’autre à l’Institut National de la Santé Publique, la sensibilisation au dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus, ainsi que la gratuité de trois thérapies ciblées. Il s’agit d’un nouveau groupe de traitement du cancer dont les coûts variaient entre 1.500.000 et 2.225.000 Fcfa la séance, à raison d’une séance tous les 21 jours, pendant une année ou plus.

Mieux, toujours selon Pr Didi Kouko Coulibaly Judith, la lutte contre le cancer en Côte d’Ivoire a connu un coup d’accélérateur grâce à la volonté du Président Alassane Ouattara qui a favorisé la création du premier Centre national d’oncologie médicale et de radiothérapie, doté d’une unité de radiothérapie avec un plateau technique de radiothérapie externe (Ndlr : scanner de simulation et 2 accélérateurs linéaires de particules) et un plateau technique de curiethérapie (Ndlr : salle d’application, curiethron, salle de réveil).

« A la date du 25 janvier 2019, un an après son ouverture, le 25 janvier 2018, les chiffres en rapport avec les activités du Centre national d’oncologie médicale et de radiothérapie Alassane Ouattara faisaient état de 1404 nouveaux patients reçus, 4479 consultations, dont 4089 consultations d’oncologie médicale, 74 consultations d’hématologie, 316 consultations de de radiothérapie, 78 consultations de psychologie (…) L’unité d’oncologie médicale a réalisé 1496 cures de chimiothérapie, d’hormonothérapie et de thérapies ciblées (…) Le laboratoire de biologie du centre a enregistré 2337 passages de patients pour des analyses diverses », a-t-elle soutenu.

Puis de rappeler l’internationalisation du centre, avec notamment des patients venant du Burkina Faso, du Togo, du Mali, du Congo-Brazzaville, du Bénin et de la Mauritanie. Pr Didi Kouko Coulibaly Judith n’a pas manqué de souligner l’impact positif du Centre national d’oncologie médicale et de radiothérapie au niveau de la diminution des évacuations de la Côte d’Ivoire vers l’extérieur. Son souhait est que dans l’avenir, le pays n’enregistre aucune évacuation du fait du cancer ou de la prostate.

Sonia Traoré     

 

Idrissa Konate

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *