Korhogo : Amadou Gon Coulibaly et deux émissaires du Président Roch Kaboré s’inclinent sur les tombes des victimes du tragique accident du 26 janvier dernier

Korhogo : Amadou Gon Coulibaly et deux émissaires du Président Roch Kaboré s’inclinent sur les tombes des victimes du tragique accident du 26 janvier dernier

05-02-2019 (femmeinfos.ci) Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a reçu en audience, à sa résidence privée de Korhogo, une délégation du Burkina Faso, le dimanche 3 février 2019. La délégation était conduite par Paul Robert Tiendrebéogo, Ministre de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, accompagné de Vincent Dalbigo, Ministre des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière, ainsi que de la Directrice Générale du Fonds de la solidarité nationale.

« Le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a souhaité que nous puissions faire le déplacement. D’abord, pour constater ce qui s’est passé, ensuite, pour encourager et soutenir la communauté burkinabè », a indiqué le chef de la délégation ministérielle, Paul Robert Tiendrebéogo.

Puis, d’exprimer la reconnaissance de son pays aux autorités ivoiriennes, avec à leur tête, le Président de la République, Alassane Ouattara, pour leur élan de solidarité et de compassion. « Nous sommes ici surtout pour remercier et traduire toute la gratitude du peuple burkinabè au Président Ouattara, à son Gouvernement et au peuple ivoirien. Cela, montre bien les liens forts et historiques qui unissent nos pays respectifs », a-t-il ajouté.

Après les civilités et les échanges, le chef du Gouvernement, Amadou Gon Coulibaly et ses hôtes du Burkina Faso,  sont allés s’incliner sur les tombes des victimes du tragique accident au cimetière municipal de la ville de Korhogo, situé au quartier Lagnênêfoun,  à la périphérie de la ville.

Faut-il rappeler, ledit accident s’est produit le 26 janvier dernier, à Kaoura, dernière localité ivoirienne adossée à la frontière du Burkina Faso. Il a causé la mort de 15 ressortissants du pays des hommes intègres, dont 10 sont inhumés à Korhogo et 5 à Ferkessédougou. Un accident consécutif à une collision entre un mini car en partance pour la patrie de Thomas Sankara et un camion de bétail en provenance de ce pays.

Soro Djeneba Tiékongo, correspondante régionale

 

Idrissa Konate

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *