Côte d’Ivoire : Le Centre pour le développement du management public (CDMP) propose des produits aux administrateurs

Côte d’Ivoire :  Le Centre pour le développement du management public (CDMP) propose des produits aux administrateurs
Pour Jean-Marc Odi Directeur du Centre pour le développement du management public, la Côte d’Ivoire doit s’approprier la notion de manager public pour tendre vers le développement.

12-02-2019 (femmeinfos.ci) L’Université Felix H. Boigny d’Abidjan a abrité le lundi 11 février 2019, la rentrée académique du Centre pour le développement du management public en abrégé CDMP. Elle a été l’occasion pour le Directeur Yves Jean-Marc Odi de présenter les solutions innovantes pour « un Etat véritablement manager ».

« Le certificat d’aptitude au management des organisations publiques, la revue spécialisée management public, le réseau de managers publics ivoiriens, le certificat de formation des assistants parlementaires… ». Telles sont les produits que proposent le centre de formation.

« Peut- on être Préfet et universitaire ? Nous disons Oui » a affirmé M. Odi. Selon lui, il s’agit d’inculquer aux administrateurs publics « la culture du résultat » en faisant en sorte qu’une fonction exercée en qualité de directeur, sous-directeur etc, ne soit pas qu’une « simple nomination mais un moyen par lequel l’Etat pourra atteindre ses objectifs ». Paraphrasant Peter Drucker, Jean-Marc Odi a soutenu que « le développement économique et sociale est le résultat du management, car il n’y a pas de pays sous-développés mais des pays sous-manager ». A juste titre, il affirme que le centre propose des modules concentrés pour un Etat véritablement manager.

Prenant l’exemple du Canada qui s’est développé grâce au management, Il a réitéré qu’il revient aux « hauts fonctionnaires, aux directeurs et chefs de service de construire la nation ». Puis, d’ajouter que c’est donc dans cette perspective que le CDMP inscrit son action. « Nous souhaitons que tous les acteurs des services deviennent des managers publics avec pour tâche ultime l’émergence de la conscience nationale » a-t-il confié.

Pour Joseph Assi, Directeur général du Centre africain de management et de perfectionnement des cadres, ce n’est que par « la formation que nous pourrions palier aux difficultés de nos entreprises ». Quant à Essoh Essis, président du comité scientifique du centre, son équipe s’attèlera à œuvrer pour que « ce rêve soit une réalité ». A cet effet, un prix sera décerné au meilleur manager public en décembre prochain. Pour répondre aux exigences et à la demande croissante de formation dans le domaine du management des organisations publiques, le Centre pour le développement du management public est un centre privé de formation continue.

Rebecca Traoré

Idrissa Konate

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *