Préservation de la forêt et santé du cœur : la Sodefor et l’Institut de cardiologie unissent leurs efforts autour d’une randonnée pédestre dans la forêt classée de l’Anguédédou

Préservation de la forêt et santé du cœur : la Sodefor et l’Institut de cardiologie unissent leurs efforts autour d’une randonnée pédestre dans la forêt classée de l’Anguédédou
Avant le début de la randonnée, il a plu au Lieutenant Ziepleu Ouattara Lacina de préciser la trajectoire et donner qulques consignes d’usage à ses hôtes.

17-02-2019 (femmeinfos.ci) A l’initiative de la Sodefor (Société de développement des forêts), à travers la Mias (Mutuelle Iroko des agents de la Sodefor), une randonnée pédestre longue de 4,5 kilomètres, dénommée ‘’La marche du cœur’’ s’est tenue dans la forêt classée de l’Anguédédou, le samedi 16 février 2019.

Le faisant, la Sodefor insifie sa campagne pour la préservation de la forêt qui constitue un vivier d’oxygène pour lutter efficacement contre les maladies du cœur. Toute chose qui explique la présence remarquée de l’Institut de cardiologie d’Abidjan au cours de ce rendez-vous. « A travers cette randonnée, nous avons voulu sensibiliser à la préservation de la forêt, sensibiliser sur la bonne hygiène de vie, faire découvrir la beauté de la forêt, permettre aux visiteurs de s’oxygéner et encourager à faire du sport », a indiqué Madame Adja Dicko Coulibaly, Directrice des ressources humaines qui représentait le Directeur général de la société, le Colonel Sangaré Mamadou, à cette randonnée.

Lui emboîtant le pas, le Directeur général de l’Institut de cardiologie d’Abidjan, Professeur Séka Assi Rémi, a noté la nécessité de préserver la forêt. Pour lui, en effet, la forêt demeure la source de l’oxygène indispensable dans le processus de respiration. « Nous devons faire avec la Sodefor une combinaison qui marche », a-t-il souhaité.

« Nous devons préserver ce deuxième poumon vert d’Abidjan tout comme nous prenons soin du cœur qui est le moteur de tout être humain. Parce que la forêt peut vivre sans l’homme, mais l’homme ne peut vivre sans la forêt », a corroboré le Chef de l’Unité de gestion forestière de l’Anguédédou, le Lieutenant Ziepleu Lacina  Ouattara, qui a coordonné toute la marche dans cette forêt dont la responsabilité de la surveillance lui incombe.

Rappelons que le Réseau ivoirien des journalistes verts a pris part à cette randonnée pour la préservation de la forêt, avec notamment la présence de plusieurs membres de son bureau exécutif conduits par le président Bertin N’Guessan.

Sonia Traoré

 

Idrissa Konate

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *