Côte d’Ivoire/Lutte contre la malnutrition : le ministère de la Santé initie des stratégies en vue d’une large distribution de la vitamine A et du déparasitant pour les enfants de moins de 5 ans

Côte d’Ivoire/Lutte contre la malnutrition : le ministère de la Santé initie des stratégies en vue d’une large distribution de la vitamine A et du déparasitant pour les enfants de moins de 5 ans
Dr Oka Kouamé René (micro en main), Directeur Coordonnateur du Programme National de Nutrition.

1er-03-2019 (femmeinfos.ci) Plusieurs acteurs de la santé étaient réunis, le jeudi 28 février 2019 à Angré dans la commune de Cocody, autour du Directeur Coordonnateur du Programme national de nutrition, dans le cadre de la restitution de l’étude de l’acceptabilité et de la faisabilité de la supplémentation en vitamine A et du déparasitage en routine en Côte d’Ivoire.

« Cet atelier vise à restituer les résultats d’une étude commanditée, en vue d’avoir la perception des communautés et des prestataires sur la mise en œuvre de la supplémentation de la vitamine A et du déparasitage pour les enfants de moins 5 ans », a indiqué le Directeur Coordonnateur du Programme national de nutrition, Dr Oka Kouamé René. Selon lui, en effet, l’objectif de cette étude est de déterminer la faisabilité de l’offre de service de supplémentation en vitamine A et du déparasitage en routine dans le système de santé, à travers notamment, les plateformes éducatives et communautaires. A la clef, l’élaboration d’un schéma  de distribution optimale.

« Il s’agit d’une intervention à haut impact qui permet effectivement de réduire la mortalité et la morbidité chez les enfants de moins de 5 ans. C’est une stratégie qui est chère au Ministre de la Santé et de l’Hygiène publique qui nous a diligentés de faire en sorte que cette intervention puisse être pérennisée dans le temps. Nous voulons passer à la routine, de sorte que les enfants de cette tranche d’âge n’attendent pas seulement les grandes campagnes de vaccination contre la poliomyélite, pour bénéficier de la vitamine A et du déparasitant », a poursuivi l’hôte du jour, qui précise que la vitamine A permet de renforcer le système immunitaire des enfants, tandis que le déparasitant contribue à lutter contre les vers et à éviter l’anémie chez ces enfants.

Cette étude intervient dans un contexte où la Côte d’Ivoire est en phase de certification dans le cadre de l’élimination de poliomyélite. Dès lors, les Journées Nationales de Vaccination contre cette affection prendront fin au niveau national et dans la sous-région. Toute chose qui impose désormais un plan de transition vers des stratégies pérennes, en vue de passer à la routine pour la vitamine A et le déparasitant.

Sonia Traoré

Idrissa Konate

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *