Religion : l’Apôtre Casa Denahoa prie pour la paix en Côte d’Ivoire

Religion : l’Apôtre Casa Denahoa prie pour la paix en Côte d’Ivoire

21-6-2019 (femmeinfos.ci) A l’initiative de l’Apôtre Casa Denahoa, fondateur de la Maison de la miséricorde, des hommes de Dieu et de nombreux fidèles chrétiens vont observer une veillée de prière ce vendredi 21 juin 2019. Objectif, obtenir par la prière la guérison des cœurs afin d’aboutir à la réconciliation nationale et à la paix en Côte d’Ivoire.

C’est à Dallas au quartier Sicogi de Yopougon, que de nombreux fidèles vont converger dès 21h ce jour jusqu’à l’aube du samedi 22 juin 2019, pour invoquer le Tout-Puissant. De son avis, l’Apôtre Casa pense que “Le Seigneur Jésus Christ de Nazareth a la solution pour guérir les cœurs, apporter la délivrance et permettre la réconciliation entre les habitants de ce pays. Ce que Nous voyons, nous les hommes de Dieu, le commun des mortels ne peut voir. Il est donc temps que les hommes de Dieu se lèvent pour jouer leur partition dans la recherche de la paix”, a-t-il fait savoir lorsque nous l’avons eu au téléphone dans la soirée du jeudi 20 juin 2019.

Faut-il le noter, cette veillée de prière se tient autour du thème : “Voici, oh qu’il est agréable, qu’il est doux pour des frères de demeurer ensemble!”. Un thème qui colle bien avec les réalités actuelles du pays et l’idée d’une nation réconciliée, où les habitants pourront vivre ensemble dans la joie et l’amour sincère.

S’il est le principal orateur à l’occasion de cette rencontre hautement spirituelle, l’Apôtre Casa Denahoa ne sera pas seul. D’autres hommes de Dieu, tels que le prophète Elysée Gbaléa et le Docteur Séverin Nessemon seront de la partie. Ensemble, tous les trois hommes de Dieu, ainsi que les nombreux fidèles chrétiens évangéliques donneront de la voix ce vendredi, à travers des chants d’adoration, de louanges et des prières pour que la paix revienne définitivement dans ce pays. Espérons que ces prières atteindront le cœur des hommes politiques, pour une entente parfaite entre eux avant d’aborder les consultations électorales de 2020 qui s’annoncent très disputées.

 

Christine Allia

Idrissa Konate

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *