Abidjan:le village Audouin Santé frappé par la foudre

Abidjan:le  village Audouin Santé frappé par la foudre

Un nouveau drame vient d’être enregistré dans la capitale économique en cette période de pluie. Toute une famille, de trois membres, a été frappée par la foudre déploré le préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi.

Une famille a été décimée par la foudre pendant la pluie de ce vendredi 11 octobre. A en croire Vincent Toh Bi, préfet d’Abidjan, il s’agit d’une mère de 30 ans, son époux de 35 ans et leur enfant de 03 ans. Ils ont trouvé la mort dans leur maison frappée par la foudre pendant la pluie. Les trois corps horriblement calcinés par cette foudre ont été retrouvés dans les décombres du domicile. Une dame qui a accouru sur les lieux du sinistre a eu la jambe fracturée et une profonde entaille au niveau du genou, dans des conditions qui restent encore à élucider, ajoute l’administrateur civile.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

«Cela s’est passé aujourd’hui dans le village d’Audouin Santé, dans la zone de la Baie dite des Milliardaires. C’est un village d’Abidjan sous notre administration», indique-t-il, avant de demander aux internautes de ne pas diffuser les « images très choquantes » du drame sur les réseaux sociaux. « N’accentuez pas la peine de la famille des défunts et de la population du village en ce moment de consternation, s’il vous plaît», implore-t-il.

Ailleurs, en Abidjan même, des rues ont été inondées à Marcory, Cocody, Adjamé, Abobo. Des embouteillages et ralentissements de la circulation ont été observés. Dans le village d’Abadjin Kouté, juste après le Km 17, plusieurs quartiers ont été inondés, des murs fissurés, selon le constat fait sur place par le sous-préfet de Songon.

«En ce qui concerne le village d’Audouin Santé, nous appelons les populations au calme. La foudre est un phénomène naturel qui arrive souvent et pour lequel nous ferons une publication spéciale bientôt. Il ne s’agit donc pas de sorcellerie comme des rumeurs commencent à l’évoquer dans le village en question. Nous ne tolérerons donc pas d’ intentions ou des faits de représailles, de la part de qui que ce soit, consécutivement à ce drame dans le village», prévient-il toutefois. Vincent Toh Bi exhorte les populations au respect des normes en matière de construction et appelle à la vigilance.

Source : Africadaily.info

Kadja

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *