Les enseignants ivoiriens ont entamé une grève malgré les menaces du gouvernement

Les enseignants  ivoiriens ont entamé  une grève  malgré les menaces du gouvernement

“Depuis neuf (09) mois que les discussions de Grand-bassam se sont achevées, le premier ministre Amadou Gon s’est terré dans un silence que la cosefci a du mal à comprendre. la coalition a entrepris des démarches auprès des autorités. elles sont restées sans réponses. ce qui a conduit les enseignants du préscolaire, du primaire et du secondaire, à rétablir le mot d’ordre de grève suspendu le 2 juin 2019 pour une grève d’avertissement de 72 heures”, fait toujours entendre Ako Nomel, porte-parole de la coalition alors que la greve de 72 heures annoncée est entrée en vigueur avec un taux de suivi de 65% selon les initiateurs en cette première journée dans les établissements scolaires.


“Suite au dépôt du préavis de grève, madame la ministre Kandia Camara les a fait savoir que la seule réponse à la question de la revalorisation de l’indemnité de logement est une promotion immobilière pour les enseignants. quant aux quatre autres points de revendications, elle a fait entendre que le gouvernement n’a aucune autre solution”, devant de tels propos, les grévistes entendent poinT reculer.
Ako Nomel se veut alors très clair:”La coalition ne se sent pas concerner par un quelconque programme immobilier en faveur des enseignants en remplacement de la revalorisation de leurs indemnités de logements”. la grève lancée par la corporation des enseignants pour l’arrêt de travail les 28, 29, 30, reste une lutte sincère donnera satisfaction à leur revendication.
Martial Tahou

Kadja

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *