Covid-19-Abidjan: l’action de Nadine Sangaré qui fait bien d’être aux côtés de Dominique Ouattara

Covid-19-Abidjan: l’action de Nadine Sangaré qui fait bien d’être aux côtés de Dominique Ouattara

Que devient la société sans la femme! la patronne de Nadine Sangaré a encore donné

Nulle société ne peut vivre sans la femme. Parmi ces divines créatures, il y a  celles qui sont spécialement autour de la femme au grand cœur, la première dame Dominique Ouattara. Elles sont conçues pour donner et soutenir au quotidien et au moment opportun. Nadine Sangaré en est l’exemple. La directrice de Children Of Africa a fait un meilleur choix de métier en travaillant aux côtés de la première dame ivoirienne. Dans leur vagabondage de charité, elles ont déposé leur valise le 7 avril à la maison de la presse en offrant un don de 15 millions de franc CFA aux journalistes et à leurs patrons.

Nadine Sangaré

Depuis plusieurs années avant même d’être la première Dame, Domique Ouattara a toujours volé au secours des nécessiteux.  Et elle continue de le faire partout en Côte d’Ivoire, jusqu’à ce que le fléau de covid-19 surgisse et fragilise le monde. Cette situation de crise sanitaire ne laisse guère indifférentes Nadine et sa patronne. Bien au contraire leurs actions de la Fondation Children Of Africa se sont amplifiées. Épaulée et poussée par la grande donatrice Dominique Ouattara, la directrice de ladite fondation est au four et au moulin. Elle s’est mise à la tâche comme toujours à distribuer des vivres et des produits sanitaires pour empêcher la propagation de la pandémie et aussi pour soutenir la société.

Il s’agit pour la fondation d’apporter un plus aux efforts de l’État dans sa lutte contre le covid-19  en apportant sa protection matérielle et sociale à la population ivoirienne. La presse n’en est pas épargnée. Les hommes de médias ont bénéficié des kits de vivres et de matériels sanitaires à hauteur de 15 millions de francs CFA.  D’après Nadine Sangaré, c’est eux qui sont toujours proche de la population à relayer les informations, à sensibiliser et à éduquer au plus les ivoiriens face à ce fléau. La porte parole de la première Dame venait de faire un geste de reconnaissance aux journalistes qui selon elle demeurent toujours à leurs côtés partout où elles s’aventurent pour aider la société.
Avec son grand cœur, elle se plait aux côtés de la vagabonde de la charité Dominique Ouattara, qui frappe à toutes les portes avec les mains chargées. ”Je me réjouis que de nombreuses actions de solidarité aient déjà été entreprises pour soutenir la lutte contre cette pandémie” a-t-elle indiqué. Pour la directrice donatrice, la solidarité doit être un devoir social en Côte-d’Ivoire face à cette grave crise sanitaire. Elle a ensuite rappelé que  la contamination se fait par le biais des interactions. Chose qui nécessite de rigoureuses mesures visant à endiguer et à briser la chaîne de transmission du virus. Pour finir, elle a salué les efforts des journalistes avant de leur transmettre les  encouragements de sa patronne.
En effet, votre travail vous oblige au quotidien à côtoyer les populations à travers diverses actions sur le terrain afin de mieux les informer, permettrez moi de vous traduire la salutations de Madame  Dominique Ouattara, à l’ensemble des entreprises de presse et des journalistes” a-t-elle conclu. Kramoko Bamba, président de l’Union des radios de proximité de Côte-d’Ivoire pour sa part a salué et félicité le geste de la fondation. Il a ensuite lancé un appel au gouvernement afin qu’il se souvienne de la presse avec ce fond de 17 milliards de lutte contre la pandémie à coronavirus.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

”Les journalistes doivent aussi bénéficier de ce don. Ils sont au front comme les médecins, ils sont au front comme les corps habillés. Ce sont les journalistes qui vont chercher l’information, qui relèvent l’information, parce que  à travers leurs exercices, ils donnent de vraies informations venant du gouvernement et de l’État de Côte-d’Ivoire” a t il rappelé.

Hortense Kouame

Kadja

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *