La Sénatrice de la Région du Folon, Maire de la commune de KANIASSO face aux attaques terroristes en Côte d’ivoire

La Sénatrice de la Région du Folon, Maire de la commune de KANIASSO face aux attaques terroristes en Côte d’ivoire

C’est avec consternation que nous avons appris la violente attaque subi par l’armée ivoirienne, dans la nuit du mercredi 10 juin au jeudi 11 juin 2020, faisant plus d’une dizaine de morts, 6 blessés et 1 assaillant neutralisé au poste mixte de l’armée et de la gendarmerie situé dans la zone de Kafolo, une petite ville frontalière avec le Burkina Faso.

Nous présentons nos sincères condoléances à l’armée ivoirienne ainsi qu’aux familles des victimes tombées sous les balles assassines.

Pendant que des enquêtes sont en cours pour déterminer la nature, les circonstances et le bilan définitif de cette attaque sanglante survenue et pendant que notre État-major général des armées est en alerte maximale pour le ratissage afin de retrouver les auteurs de cette attaque, triste est d’apprendre par des sources sécuritaires, que dans la nuit de ce jeudi 11Juin 2020, des individus non identifiés ont ouvert le feu depuis les broussailles obscures, sur les forces de défense et de sécurité au poste avancé de Goueya , S/P de Mahandiana-Sokourani,
Département de Kaniasso, dont nous avons la charge de représenter au Sénat de Côte d’Ivoire en tant que Région du Folon.

Nous souhaitons un prompte rétablissement aux victimes de ce énième attentat que notre Pays vient de subir en l’espace de deux jours après celle de Kafolo.

Nous réitérons notre demande auprès de nos autorités politique & militaire pour une surveillance accrue et renforcée dans cette zone de la Région, où auparavant nous avons à plusieurs reprises attiré l’attention sur le fait que des “guides islamiques”, de provenance pas souvent connu des populations venaient s’installer couramment et exerçaient leurs activités sans pour autant collaborer de façon harmonieuse avec la population.

Ces mouvements de masses de personnes non identifiées ont parfois créés des malversations et des malentendus entre ces personnes et la population, suscitant quelques incidents du fait du choix de ces personnes de vivre en autarcie, attitude contraire aux principes de vie des populations de la zone.

De tels mouvements suspects dans toute la partie frontalière de la Région, allant de Ouelli à Goueya en passant par Sokoro, avaient plusieurs fois fait l’objet d’interpellation de notre part.

Nous notons toutefois que malgré la recrudescence de cette situation, l’hospitalité, l’amour et le sens d’accueil de la population ivoirienne a toujours régner sur ces problèmes de personne.

Face à toutes ces situations, nous invitons la population ivoirienne en général et celle de Kafolo , Goueya , de Oueli, Sokoro et en particulier à toutes les zones frontalières à redoubler de vigilance tout en demeurant sereine, car l’état veille . A rester également prudente et de ne pas céder à la panique.

Toutes les dispositions nécessaires seront prises par le Chef de l’État SEM Alassane OUATTARA et de son Gouvernement, avec à sa tête le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, pour protéger et prévenir notre Pays de ces attaques.

Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire .

femme_infos

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *