Côte d’Ivoire-promotion du leadership féminin: la participation des jeunes filles au développement socioéconomique, une préoccupation

Côte d’Ivoire-promotion du leadership féminin: la participation des jeunes filles au développement socioéconomique, une préoccupation

Devant les différents enjeux du développement économique, politique et social, l’égalité du genre à travers la promotion du leadership féminin et la participation des jeunes filles au développement économique et social de la Côte d’Ivoire, doit être la préoccupation du gouvernement et des acteurs du développement.

 «Vos mains existent pour travailler, pour donner à une autre personne et pour créer quelque chose de nouveau sur la base de l’histoire de votre pays. Rien ne parle contre vous, mais beaucoup pour vous». Forte déclaration d’un acteur de la société civile en direction de la jeune fille et femme active. C’est aujourd’hui le leitmotiv des associations ou groupement de femmes, afin d’agir plus pour l’intérêt commun national et le privilégier à l’intérêt personnel. Car les femmes doivent se sentir responsables du destin de leur nation, du monde, de l’Afrique et particulièrement de la Côte d’Ivoire en faisant preuve de créativité et d’optimisme.

C’est pourquoi, il est plus question de l’action et de l’implication de la femme dans l’amélioration de la gouvernance à travers le Contrôle Citoyen de l’action publique en faisant de  l’égalité entre homme et femme est un pilier intégral de la  vision de gouvernance. Tout pays qui intègre cette notion à beaucoup à gagner, notamment en soutenant l’intégration des femmes dans l’économie.

Car, elles jouent un rôle central pour le bien-être, aussi bien social qu’économique de leurs familles. Ainsi, l’implication du genre dans l’amélioration de la gouvernance doit être au centre de toutes les préoccupations. Il est du devoir du gouvernement ivoirien de promouvoir la transformation industrielle en tant que porteuses d’opportunités en direction des jeunes filles. La participation  à l’économie de la femme doit être un souci permanent du gouvernant en offrant des opportunités de financement de projets en direction des femmes et de la jeune fille. Ceci pour un équilibre social.

GRACE  OZHYLLY

Kadja

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *