Fraternité Matin : Une femme nommée rédactrice en chef, pour la 2e fois

Fraternité Matin : Une femme nommée rédactrice en chef, pour la 2e fois
Après la journaliste Agnès Kraidy, Germaine Boni est la deuxième femme qui est hissée à ce poste de Rédacteur en chef. Une satisfaction en tant que femme mais aussi une reconnaissance au premier responsable de l’entreprise qui fait de la parité son cheval de bataille.
D’ailleurs, l’on se rappelle bien que ce dernier, à l’occasion des échanges des vœux du nouvel an avec les employés, au début de l’année 2020, avait exprimé sa volonté de faire la promotion des femmes notamment celles dont le travail est reconnu. « Au niveau de Fraternité Matin par exemple dans les directions, le département des éditions est dirigé par une dame, la direction technique est également dirigée par une femme. Je pense que c’est un grand pas », se félicite la nouvelle rédactrice en chef. Ajoutant que le respect de la parité au niveau du genre dans certaines institutions et entreprises est bien apprécié par la gent féminine. Toutefois, il faut bien que les concernées s’adonnent au travail à l’effet de « mériter le poste ».
Plusieurs années de travail acharné ont nécessairement milité en sa faveur, pour qu’elle bénéficie de cette promotion. « Travail assidu, respect des uns et des autres et travail en équipe ! » La somme de tout ceci a été un atout pour elle. « Un directeur général ne va pas porter à la tête d’une rédaction quelqu’un qui ne travaille pas. Ce n’est pas non plus par amitié », confie la nouvelle promue.
Pour réussir sa mission, elle dit compter sur l’ensemble des membres de son équipe et de tous les services. Entre autres, les secrétaires généraux, les secrétaires de rédaction, les correcteurs, les photographes, les journalistes, les infographes et la documentation, sans oublier l’appui du Directeur du développement des rédactions (Ddr), Amédée Assi. « Nous allons continuer à travailler et surtout remobiliser l’équipe de la rédaction… Savoir la manager et être courtoise envers les uns et les autres », promet-elle.
Cette nomination, il faut le remarquer, intervient au moment où la Côte d’Ivoire entre de plain-pied dans un processus électoral. Où l’information doit être donnée avec plus d’attention et de prudence. La responsabilité s’avère par conséquent de taille. C’est dans cette atmosphère que Germaine Boni prend fonction. Elle réalise ainsi l’immensité de la tâche en cette période : « A chaque promotion, il y a des défis à relever. Nous sommes dans une période très critique, il faut être vigilant dans les contenus, mais aussi dans le traitement de l’information. C’est à cela que nous nous attelons avec l’aide du Ddr, avec toute l’équipe d’encadrement, en un mot tous ceux-là qui contribuent à la confection du journal ».
Agnès Kraidy a été rédactrice en chef de Femme d’Afrique, une publication du groupe, du 1er juin 2003 au 8 décembre 2005. Du 9 décembre 2005 au 12 mai 2011, elle a été promue rédactrice en chef centrale du quotidien Fraternité Matin.
Une fonction qu’elle laissera le 12 mai 2011 pour être nommée Grand reporter. Avant son nouveau poste, Germaine Boni a été secrétaire générale de mai 2016 au 30 septembre 2020. Sa dernière entrée au sein de l’entreprise date du 1er décembre 2010, faut-il rappeler.
Marcel Pulaski

femme_infos

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *