Côte d’Ivoire : la ministre Kaba Nialé plaide pour un système statistique performant

Côte d’Ivoire : la ministre Kaba Nialé plaide pour un système statistique performant
Le gouvernement salue les appuis des partenaires techniques et financiers, ces dernières années, pour permettre à notre pays de moderniser son système statistique national et appelle à une poursuite de ces efforts afin de le doter d’un système statistique performant, capable de fournir de manière régulière et dans la durée, des données et des statistiques de haute qualité en vue de soutenir la paix et le développement durable.
Cet appel est contenu dans le message du gouvernement lu par la ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba, à l’occasion de la célébration, le mercredi 18 novembre 2020, de la Journée africaine de la statistique (JAS) dont le thème de l’édition 2020, au plan national, est « Moderniser les systèmes statistiques nationaux pour fournir des données et des statistiques en vue de soutenir la paix et le développement durables en Afrique ».
Citant un rapport de 2020 de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) sur les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs de développement durable et la disponibilité des données en Afrique, Mme Kaba a souligné que le continent a globalement régressé en ce qui concerne l’objectif 16, Paix, justice et institutions efficaces du fait de l’absence de publications régulières des statistiques liées à la paix, justice et institutions au niveau national.
Cela a été aussi observé, a poursuivi la ministre, avec la pandémie de COVID-19 qui a révélé les faiblesses de nombreux systèmes, notamment les limites des méthodes traditionnelles de collecte de données et de statistiques. Pour preuve, un autre rapport de mars 2020, de la CEA révèle que 25% des enquêtes prévues ont été interrompues ou suspendues, 29% reportées et 22% des activités de recensement de la population et de l’habitat (RGPH) suspendues dont celles de la Côte d’Ivoire.
Pour la ministre, la contribution des statistiques ne doit plus se limiter à compter les afflictions causées par les conflits ethniques, étatiques ou autres, mais les statistiques doivent également être utilisées pour créer des conditions propices au développement de l’Afrique.
Elle préconise alors la prise de décisions macroéconomiques fondées sur des données statistiques afin d’assurer une croissance économique forte et la création d’emplois pour sortir davantage de personnes de la pauvreté et d’accroître leur productivité.
La Journée africaine de la statistique (JAS) vise à sensibiliser le grand public sur l’importance des statistiques dans tous les aspects de la vie sociale et économique d’une nation.
Le thème de cette année 2020 de l’Union africaine est « Faire taire les armes : Créer des conditions propices au développement de l’Afrique ».
Marcel Pulaski

femme_infos

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aimer [...] x