Korhogo : Des défis à relever pour les malades mentaux

Korhogo : Des défis à relever pour les malades mentaux
Dans le cadre de la célébration des 20 ans d’existence du centre Jubilé de Korhogo, anciennement appelé Saint Camille, une journée portes ouvertes a été organisée en décembre dernier. Ce fut l’occasion pour les autorités locales et les autres composantes de la population de toucher du doigt les réalités de cette structure sanitaire spécialisée dans l’accueil et les soins des malades mentaux.
Ce fut également l’occasion de lancer officiellement le projet Bengo, fruit d’un partenariat signé avec une association allemande qui couvre la période allant de septembre 2020 à août 2022.Sœur Janine, directrice du centre Jubilé de Korhogo, a indiqué que sa modeste structure héberge des malades souffrant de troubles mentaux venant de divers horizons. Ils sont souvent accompagnés de parents ou de toute une famille.
« Sans compter que nous recevons mensuellement 500 consultations de patients venant de toutes les régions nord de la Côte d’Ivoire et même de pays limitrophes, à savoir le Burkina Faso et le Mali », a-t-elle révélé.
Face à ces nombreux défis qui se présentent à sa structure et au personnel, la directrice du centre Jubilé de Korhogo s’est réjouie du partenariat dans le cadre du projet Bengo qui, selon elle, va permettre de booster les activités du centre dont l’activité majeure est la lutte contre la toxicomanie à travers une vaste campagne de sensibilisation relativement aux contacts post-guérison entre les parents et les patients.
Elle a ajouté qu’il est prévu la formation des bénévoles de Korhogo qui sera élargie à ceux des villes relais (Ferkessédougou, Boundiali, Kouto et Ouangolodougou), pour qu’à leur tour, ils puissent continuer la sensibilisation auprès des populations. Au-delà de la prise en charge médicale des pensionnaires, le centre a pensé à leur réinsertion socio-économique, une fois qu’ils ont recouvré la santé.
Marcel Pulaski

femme_infos

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *