Maman Laure dit la Madré, présidente des femmes de l’Eglise évangélique internationale de Christ EEVC , esthecienne de formation est une femme charismatique leadership

Maman Laure dit la Madré, présidente des femmes de l’Eglise évangélique internationale de Christ EEVC , esthecienne de formation est une femme charismatique leadership
Maman Laure dit la Madré, présidente des femmes de l’Eglise évangélique internationale de Christ EEVC , esthecienne de formation est une femme charismatique leadership et autonome qui fait des actions sociales. Considérée par son entourage comme une mère aux horpelins, elle s’est confiée au journal femmeinfos.ci dans une interview mardi 12 janvier 2021 à Yopougon Niangon. suivez.
Bonjour présidente,  qui est la Madre, celle qui  se donne le défi de partager tous ses biens avec les impactés de la société?
Je préfère donner ce nom là qui m’apporte beaucoup de bonheur, je suis maman Laure dit la Madré, je préfère ça, je suis là présidente nationale des femmes de l’Eglise Evangélique Internationale de Christ. Je suis esthéticienne de formation, j’ai deux enfants. Mes revenus servent de base pour partager avec les plus démunis
Quel est l’objectif de cette charité ?.
Je n’ai rien mais je n’aime pas voir les autres souffrir, je préfère partager. ET entant que présidente des femmes chrétiennes et servante de Dieu, je voudrais contribuer à la lutte contre la pauvreté, je n’en ai pas assez  mais je partage. Le plus grand secret c’est de donner et il vous sera donné, c’est donc la source de bénédictions et de réussite. Mon seobjectif est de contribuer au bien être social
Quelles sont les actions que vous posez pour pouvoir contribuer à la lutte contre la pauvreté ?
Je distribue des vivres, des kits scolaires, des vêtements, du matériel sanitaire contre covid-19, et je soutien financièrement certaines personnes qui sont vraiment dans le besoin, je rend visite aux horphelins avec mes mains chargées, je compatis à la souffrance des autres parce que personne ne demande à être pauvre.
C’est vrai que vous le faites pour avoir la grâce divine, mais est ce que ce n’est pas une autre manière de vous faire remarquer, pour avoir des ressources d’une puissance humaine ou d’une autorité gouvernementale ?.
Je fais de la charité pour ma propre satisfaction et pour mon salut personnel et surtout pour le bien être des autres. Ce que je fais aujourd’hui, d’une manière ou d’une autre mes enfants pourront peut-être un jour en tirer profit. Alors si mes actions à l’endroit des personnes vulnérables peuvent attirer l’attention d’une main forte c’est tant mieux, car moi seule je ne peux rien faire pour le bien être de la société, je suis consciente que mes gestes sont comme une goutte d’eau dans la mer. Mais c’est important d’aider les autres. C’est une des meilleures vertus à mettre en application pour le bien être de tous.
Est ce que vous envisagez faire une ONG ?
Oui, j’ai besoin des femmes compétentes, des femmes de bonne volonté et dévouées à donner sans rien demander en retour. Des femmes autonomes et entrepreneuses, qu’elles se joignent à moi pour nous engager ensemble dans cette lutte. Je compte faire des démarches à ce propos.
Que dites vous aux femmes qui vivent dans la précarité pour qu’elles sortent de la misère ?
Le secret c’est de se battre et assurer son autonomisation en entreprenant. Une femme qui n’a pas de moyens, elle doit se réveiller tôt, courir les quartiers pour chercher du travail de servante, de nounou et tout autre boulot rentable, ensuite investir ses revenus dans le commerce ou dans un métier, parce-que la pauvreté est une vilaine maladie. Moi par exemple,  je suis esthéticienne mais si je croise les bras je ne pourrai rien gagner, je me bats au quotidien et aujourd’hui j’ai des clients en Europe et un peut partout. Chose qui me permet d’aider les autres et je remercie le seigneur pour ça.
Votre mot de fin
J’exhorte les femmes et les hommes qui ont les moyens, de se souvenir des autres en leur venant aide. Moi je me suis donnée le défi de délivrer les plus démunis comme je peux, si tout le monde pouvait en faire de même, les gens souffriraient moins
Maman Laure dit La Madré merci pour cet entretien et rendez-vous au prochain numéro avec femmeinfos.ci
Et moi je vous remercie encore plus de m’avoir accordé cette interview qui m’a permise de m’exprimer
Hortense Kouame

femme_infos

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aimer [...] x