Règlement des conflits: L’ambassadrice de Suisse s’imprègne du rôle du Médiateur de la République

Règlement des conflits: L’ambassadrice de Suisse s’imprègne du rôle du Médiateur de la République
Elle a été émerveillée par les récentes tournées de médiation et de sensibilisation du Médiateur de la République dans les localités fortement impactées par des manifestations de l’opposition à l’occasion de la présidentielle du 31 octobre 2020. Aussi Anne Lugon-Moulin, ambassadrice de Suisse en Côte d’Ivoire, a-t-elle rendu, le 8 février 2021, une visite de courtoisie à Adama Toungara.
A l’immeuble de l’Énergie électrique de Côte d’Ivoire (Eeci) où les deux personnalités se sont rencontrées en fin d’après-midi, elles ont passé en revue le rôle du Médiateur de la République et ont évoqué les missions effectuées par Adama Toungara et son équipe, notamment à Bloléquin, Daoukro, M’Batto, Yamoussoukro, Téhiri et Dabou.
A sa sortie d’audience, la diplomate s’est réjouie des informations reçues relativement à la mission du Médiateur, à son rôle dans le règlement des conflits entre les populations, à sa place sur le plan institutionnel et surtout à l’histoire de son institution. « En Suisse, nous n’avons pas cette fonction que je trouve essentielle et intéressante. Parce que la médiation se positionne comme une voie alternative à des processus juridiques et judiciaires », a-t-elle dit.
La diplomate n’a pas manqué de faire savoir que la Suisse étant un État fortement décentralisé, l’État central ne possède pas cette fonction de médiation. « Ce sont plutôt des cantons qui règlent ce genre de litiges à leur manière et non une structure institutionnalisée à cet effet », précise Anne Lugon-Moulin.
L’ambassadrice a salué les actions du Médiateur de la République sur le terrain.
Marcel Pulaski

femme_infos

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aimer [...] x