Côte d’Ivoire : Madame le Maire Laure Donwahi promeut le projet art urbain au profit des populations de Mayo

Côte d’Ivoire : Madame le Maire Laure Donwahi promeut le projet art urbain au profit des populations de Mayo

22-11-2018 (Femme Infos) Comme ses collègues des pays développés, Madame le Maire de la commune de Mayo, Laure Donwahi, œuvre pour l’extension de l’art urbain ou street-art dans sa commune, à partir de l’embellissement des façades des murs de certains quartiers. Ainsi, du 27 octobre au 14 novembre 2018, elle a organisé, avec ses partenaires français du Street Art Sans Frontières (SASF), la 2ème édition de ce projet communautaire pour le bien de sa population.

Cette année, ce sont 4 membres de l’association SASF qui ont effectué le déplacement dans la belle cité de mayo pour diffuser leurs créations. Ce sont entre autres : Mathieu H., Antoine J., membres fondateurs de l’association SASF qui étaient déjà présents à la première édition ; et de Nabil Q. et Alceo L., nouveaux hôtes du maire.

Ce projet communautaire a permis de toucher un parterre de personnes, de les sensibiliser sur l’art et surtout communiquer des valeurs positives. Dans différents quartiers de la commune, plusieurs ateliers ont été proposés à la population, et une série de peintures murales ont été réalisées pour donner un visage reluisant à des façades mortes afin de les rendre conviviales et contribuer ainsi à l’embellissement de la commune.

Désormais accoutumées à ce nouvel environnement visuel, les populations ont fini par accepter le street art dans les mœurs. Tous ont été séduits par les fresques proposées et l’intervention des hôtes a été bien reçue par tous. Cet art visible et facilement accessible est en train de faire des émules dans la belle cité.

Avec cette nouvelle édition, ce mouvement artistique a pris son véritable sens dans la commune et jouit d’une bonne aura. Tant de jeunes sont impatients de retrouver encore leurs hôtes l’année prochaine.

Le street art est un mouvement artistique libre et un vrai motif de retrouvailles. Il a permis de créer une mixité sociale et un métissage culturel. On peut donc le dire, le street art permet à Laure Donwahi de réaliser chaque année un pan de sa politique sociale. En outre, en dehors de tout aspect commercial, la valeur esthétique de toutes les œuvres réalisées fera d’elles des produits d’appel touristiques dans un proche avenir. Et nous espérons que la 3ème édition, qui est prévue pour novembre 2019, fera éclore le talent d’artistes éponymes dans cette commune.

Ephraïm Aboubacar

Idrissa Konate

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *