Cote d’Ivoire-modernisation de l’Etat: Anne Marie Payne et le PRIME auprès du gouvernement pour  répondre aux attentes du peuple

Cote d’Ivoire-modernisation de l’Etat: Anne Marie Payne et le PRIME auprès du gouvernement pour  répondre aux attentes du peuple

La présidente du comité de pilotage du Programme National d’Appui aux Réformes Institutionnelles et à la Modernisation de l’État (PRIME), Anne Marie Konan Payne, s’investit auprès du gouvernement pour le défi de la modernisation dans l’intérêt des ivoiriens. Elle a partagé les stratégies des projets, lors d’un récent atelier de restitution de l’étude portant réalisation de la cartographie des projets et programmes et du cadre commun des résultats. Projets initiés  pour la modernisation de l’État.

Cet atelier a porté sur une étude qui a été lancée il y a deux ans pour réaliser la cartographie pour tous les projets et programmes qui s’inscrivent dans la modernisation de l’administration.  Selon la présidente du comité de pilotage du PRIME, ce processus devrait aboutir à la mise en place d’un cadre commun de résultats. C’est à dire organiser la forme qui permet d’avoir une visibilité sur tout ce qui est fait, permettant de créer les cohérences des synergies et les perspectives de programmes.

Pour Anne Marie Konan Payne, la modernisation est une réponse aux attentes des populations : ”La modernisation est une réactualisation de l’organisation du fonctionnement des compétences en réalité qui vont permettre de répondre aux attentes des citoyens, je voudrais juste rappeler que la modernisation n’a pas d’autres objectifs que l’efficience et l’efficacité pour apporter les réponses qu’il faut aux populations” a-t-elle signifié. La conseillère du premier ministre en charge de l’innovation institutionnelle a montré que la cartographie permettra de vérifier si toutes les actions  entreprises se font dans les bonnes formes, pour arriver aux résultats.

 A l’entendre, la cartographie  est une forme de récitation à l’évaluation pérennante de tous les acteurs, évaluation par rapport à la manière de la mise en œuvre du produit fini qui répondrait au goût du peuple. ”Cette étude est très importante, je vous assure que ça va nous remonter énormément des formations, non seulement dans la connaissance des produits, ceux qui sont pertinents, performants, il va falloir partager avec d’autres structures, quelques fois nous allons chercher des modèles ailleurs alors que, à côté il y a des ministères qui réussissent de bonnes choses” a- t-elle indiqué.

Pour la pertinence et la qualité de cette étude, elle a avoué que  tous les ministères doivent fédérer et mettre ensemble leurs compétences pour une meilleure modernisation. Chose qui bonifie le projet et rend le terrain encore plus vaste. D’après Anne Marie Payne ce sont  des problèmes pertinents que le PRIME vient régler avec ces stratégies de fédération des ministères. Son souci majeur c’est de faire en sorte que les agents du secteur public et de la modernisation travaillent dans les conditions idoines.

‘‘Avec le PRIME, ça va fédérer avec les autres ministères, c’est chaque ministère, c’est également la fonction publique, parce-que moderniser c’est aussi adapter les moyens des agents de secteurs publics, pour qu’ils puissent délivrer les services de qualité. Parce que s’ils n’ont pas les bonnes conditions de travail, ils auront du mal à répondre à l’impératif de délivrer les services de qualité”, fait-elle savoir.

Hortense KOUAME

Kadja

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *