Abidjan :Anne Ouloto lance le renouveau du ramassage des ordures avec le Centre d’enfouissement technique ouvert

Abidjan :Anne Ouloto lance le renouveau du ramassage des ordures avec le Centre d’enfouissement technique ouvert

C’est la fin pour le ramassage traditionnel des ordures en Côte d’Ivoire. Les nouveaux camions ont été lancés, vendredi dernier. Pour l’entreprise Eco Eburnie, c’est dans le quartier Arras de la commune de Treichville précisément à la gare de Bassam que le travail de ramassage a commencé. Quant à Ecoti, elle a débuté le balayage des rues et le ramassage des déchets à Cocody sur le boulevard principal menant à l’Université Félix Houphouët-Boigny. Après cette phase, ces opérateurs iront au Centre d’enfouissement technique de Kossihouen pour y déverser leurs chargements le temps que les centres de groupage soient prêts.

Une belle opportunité pour la ministre de l’Assainissement et de la Salubrité, Anne Désirée Ouloto de lever un coin du voile sur le nouveau système qui «progressivement» se met en place. «C’est un jour important pour tous les Ivoiriens et particulièrement ceux qui vivent dans l’agglomération. On l’a annoncé pendant longtemps, on l’a souhaité, espéré et voilà qu’aujourd’hui, nous sommes en train de tourner une page. Une page d’un système de gestion déchet dépassé. Nous sommes en train d’ouvrir une ère nouvelle avec la mise en route de ces nouveaux camions qui vont progressivement se déployer sur l’ensemble de la ville d’Abidjan», a-t-elle confié. Avant d’annoncer que d’ici à  la mi-décembre, la totalité des communes du District d’Abidjan seront couvertes par les nouveaux opérateurs. Selon elle, avec l’arrivée de ces nouvelles structures, c’est la politique au niveau de la gestion des déchets qui change. Car par le passé, a-t-elle dit, on l’appelait «économie linéaire, mais aujourd’hui, le gouvernement sur instruction du président de la République a opté pour l’économie circulaire».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Aussi, a ajouté la ministre, «les opérateurs ne seront plus seulement chargés de la collecte des déchets. Ils se sont engagés pour une politique de propreté. Comprenant la collecte, y compris la pré-collecte, le balayage, le curage des caniveaux». Anne Désirée Ouloto a, en outre, révélé qu’à travers le Centre, une autre vie sera donnée aux ultimes par la production d’électricité ou compost. Indiquant que la réforme amènera à passer d’un investissement de 22 milliards F Cfa par an à 45 milliards F Cfa par an pour améliorer la qualité du service public, elle appelle les populations à s’impliquer dans sa cette nouvelle phase en respectant les horaires de sortie des poubelles (entre 17h et 20h-entre 5h et 6h du matin),en conditionnant les déchets dans des sacs poubelles et en évitant de jeter les ordures dans la rue. Hormis le lancement des nouveaux camions de ramassage, une équipe du ministère de la Salubrité avec à sa tête la ministre Anne Désirée Ouloto a organisé la 21 édition de l’opération ‘’grand ménage’’ axée sur

l’enlèvement des sachets plastiques, samedi. A Abobo, Kouamé Kété a, au nom de la tutelle, fait savoir que toutes les communes du District d’Abidjan et les villes de l’intérieur du pays ont pris part à cette activité. Elle a saisi cette occasion pour appeler l’ensemble des Ivoiriens à une synergie d’action pour «assainir notre environnement» en s’appropriant le ‘’grand ménage’’. Les directeurs techniques des mairies et les ONG, a-t-elle dit, y ont pris une part active.

M.P.K

Kadja

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *