Leadership féminin avec l’Association des Femmes Coiffeuses de Bonon, Divine Yapi redynamise son métier

Leadership féminin avec l’Association des Femmes Coiffeuses de Bonon, Divine Yapi redynamise son métier

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La présidente de l’association des femmes Coiffeuses de Bonon, Divine Yapi redynamise le métier de la coiffure avec la mise en place d’un centre d’alphabétisation pour l’association. Elle veut moderniser la coiffure avec la formation et le recyclage de ses membres. Dans un entretien accordé à femmeinfos.ci  le jeudi 8 octobre 2020, dans son salon de coiffure, elle a livré ses projets et visions.
Vous êtes une grande coiffeuse et présidente de l’association des coiffeuses de Bonon sous-préfecture et contrées, quels sont vos objectifs?
Nous voulons montrer au monde entier que le métier de coiffure est noble comme tout autre. Notre métier est digne, certaines personnes pensent que ce sont ceux qui ont échoué dans la vie qui embrassent le métier de la coiffure. C’est vrai que beaucoup de coiffeurs et coiffeuses sont analphabètes mais ils font parti des plus grands artisans et culturels de ce pays. Je pense que tous les métiers sont pareils si l’on s’accroche à ce qu’il fait en y donnant de la valeur.
Comment comptez-vous montrer que le métier de la coiffure est noble ? 
Le métier de la coiffure fait non seulement parti de l’art mais il est aussi culturel. Il suffit tout simplement de le redynamiser et le moderniser avec des ateliers de formation et de recyclage pour la mise à niveau des coiffeurs. Parce qu’il y a toujours des nouveautés et de nouvelles découvertes. C’est pour cela que nous voulons le moderniser. Notre association nous permet de partager les expériences. Ceux qui ne savent pas lire et écrire, nous allons les aider, nous avons négocié des salles et avec l’aide des enseignants, ils apprennent à lire et écrire, nous allons demander au Maire de Bonon de nous aider en mettant un local à notre disposition pour un centre de formation et une école de coiffure pour donner la chance aux autres d’apprendre.
Quelles autres actions avez-vous posé concrètement en tant qu’une association de femmes Coiffeuses ?
Je viens de vous le dire, nous organisons des séances de formation, de recyclage et d’alphabétisation, si un membre de notre association a des problèmes, on se cotise pour le soutenir financièrement et matériellement, on a beaucoup de projets en cours, en fin d’année nous organisons des activités socio-culturelles et nous faisons des démonstrations de modèles de coiffure, cela nous permet d’avoir des diplômes. Parce qu’on ne doit pas être Chef de service sans diplôme. Les diplômes nous évitent d’être contraintes judiciairement. Si tu n’as pas de diplôme qui atteste que tu es professionnelle, en cas de petit incident dans le métier, tu peux être poursuivie
Quelle est votre vision ?
Nous voulons nous repositionner, marquer notre métier dans la société et impacter le monde, nous voulons vivre de notre travail, réaliser et assurer notre indépendance financière à partir de ce qu’on fait.
Entant que femme leader et autonome que pouvez vous dire aux femmes pour leur autonomisation ?
Je demande aux femmes d’aimer ce qu’elles font et de se sentir à l’aise dans toute activité qu’elles choisissent, qu’elles s’y mettent à fond, le métier de la coiffure est beaucoup rentable et nourrit son homme comme n’importe quel métier d’ailleurs. Et je remercie femmeinfos.ci  pour cette l’opportunité qu’elle me donne de m’exprimer
Réalisé par:
Hortense Kouame

femme_infos

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aimer [...] x