Dopage : La championne olympique du marathon suspendue pour avoir menti

Dopage : La championne olympique du marathon suspendue pour avoir menti

 La championne olympique en titre du marathon, la Kényane Jemima Sumgong, a été suspendue huit ans pour avoir tenté d’entraver l’enquête sur un contrôle positif à l’EPO, en mentant et fournissant de faux documents, a indiqué vendredi l’Unité d’intégrité de l’athlétisme (AIU).

Sumgong, première championne olympique kényane du marathon grâce à sa victoire aux JO de Rio en 2016, selon l’AFP, avait été contrôlée positive à l’EPO hors compétition cinq mois après son sacre, ce qui lui avait valu une suspension de quatre ans.

Saisi par l’AIU, le tribunal disciplinaire de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) a estimé que Sumgong avait, durant l’enquête sur son contrôle positif, menti et utilisé de faux documents à propos d’un traitement reçu dans un hôpital pour tenter d’expliquer la présence d’EPO dans son organisme.

Sumgong avait déjà été condamnée à deux ans de suspension, condamnation ramenée à un an en appel, dans une première affaire de dopage en 2012 pour la prise de Prednisolone, un stéroïde interdit. Elle peut faire appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Source: AIP

Kadja

ARTICLES SIMILAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *